Young handsome man touching his smooth face after shaving

Elle a tout le temps était perçue comme une discipline féminine et qui n’intéresse que les plus aisées d’entre-elles, mais la chirurgie esthétique a passé à la vitesse supérieure et ses multiples interventions intéressent désormais  le sexe masculin qui vont à la recherche d’une solution pour paraître plus puissants et séducteurs. La Tunisie, destination phare en cette matière, ne sort pas du troupe et enregistre un essor notable de la demande masculine sur les opérations de remodelage physique.

Ce qui intéressent les tunisiens ?

Compte tenu d’un héritage culturel et religieux assez conservateur, le recours à la chirurgie esthétique a toujours été un sujet lourd à aborder en Tunisie notamment pour les individus vivant dans l’intérieur du pays.  Mais ceci n’empêche pas les tunisiens de tenter leurs chances et de passer sous le bistouri dans leur quête de la jeunesse éternelle et d’une beauté fatale capable d’alimenter leur capital séduction.

Pour creuser un petit peu la recherche, nous nous intéressons à une enquête menée par l’AFP pour mettre l’accent sur les tendances esthétiques masculines en Tunisie en visitant de nombreux cabinets spécialisés dans ce domaine. A vrai dire, le résultat n’était pas si distinct de ce qu’on observe partout dans le monde puisque les tunisiens sont aussi intéressés à leur tour par l’injection de Botox en premier lieu puis par le lifting et la liposuccion.

L’homme tunisien s’intéresse alors à son visage comblé de ride et pense bien que le Botox lui apporte la solution idéale pour retrouver sa jeunesse, il consulte un chirurgien pour remonter les paupières, remplir les  pommettes ou pour avoir des lèvres pulpeuses et être le plus sexy possible. Cependant, on note bien le développement de l’opération de l’allongement du pénis qui donne plus de volume au membre masculin et à ses testicules.

Le tunisien admet-il sa chirurgie esthétique ?

Ce qu’on peut clairement observer dans l’enquête cité au dessus, c’est que les échantillons qui ont été pris avaient clairement du mal à s’exprimer et admettre qu’ils ont choisi de réaliser une opération esthétique quelconque. En effet, le sujet reste toujours un tabou dans la société et le jugement de l’entourage et par la suite de la société favorisent ce blocage et surtout lorsqu’il s’agit d’une opération qui peut « toucher » la virilité du patient, à croire les avis extérieurs. Toutefois, quelques personnes se sont montrées ouvertes au sujet et avouent clairement avoir recouru à la chirurgie pour prendre soin de leur corps et gagner quelques années en moins en termes de beauté physique.

Face à cette situation, les statistiques officielles restent peu disponibles voire inexistantes et on ne sait pas pertinemment le nombre de tunisiens qui pratiquent la chirurgie plastique chaque année même si plusieurs médecins ont affirmé que le nombre de patients hommes qu’ils reçoivent quotidiennement est en réelle augmentation et peut avoisiner celui de leurs homologues européens.