fit-magentest-quer

Partout dans le monde, la chirurgie esthétique ne cesse de gagner du terrain et ses statistiques sont de plus en plus dominantes. L’International Master Course on Ageing Science (IMCAS) a dévoilé son rapport annuel sur les chiffres liés à ce domaine à l’occasion d’un grand congrès mondial tenu le weekend end dernier à Paris.

Parlons la langue des chiffres

En se référant à ce rapport, on observe que le secteur a gagné 8,2% en termes du nombre d’interventions pratiquées en 2015. Pour creuser la donne, il s’agit de la chirurgie plastique de la silhouette qui a remporté le jackpot en gagnant 13,5% par rapport à l’exercice précèdent. On parle plus précisément des opérations d’abdominoplastie, d’implants fessiers et de liposuccion. De l’autre côté, les augmentations mammaires ont préservé leur place de leader avec une petite progression de 3,9% d’opérations faites à travers le monde.

L’utilisation du laser dans la chirurgie est devenue une pratique courante et a permis alors l’essor de certaines opérations liées à cet appareil de 9,3%.

La répartition du marché mondial

10,49 milliards de dollars est la valeur estimative du marché de la chirurgie esthétique en 2020 contre 6,89 milliards réels en 2015. Une nette évolution que l’IMCAS projette pour le futur du secteur. Les parts de ce marché sont répartis sur tous les continents du monde avec des variations notables. En effet, si les Etats Unis sont toujours les leaders avec la plus grosse part du gâteau (45% du marché total), l’Asie est désormais puissance mondiale du futur.

Le continent qui héberge le plus de population dans le monde se distingue grâce au Corée du Sud, la Chine, le Japon et l’Iran qui sont parmi les pays les plus consommateurs de chirurgie de beauté.  Les prévisions disent que d’ici 2020, le nombre de chirurgie en Asie connaitre une hausse de 13,8% ce qui est exceptionnel pour ce continent.